Perrine, coucher de soleil, en approche des Açores, leplusbeauvoyage.com

L’appel de l’océan

C’est en ce moment la période de la traversée de l’Atlantique.
2 ans déjà et je ressens chaque année en janvier-février, cet appel de l’océan et du large…

Alors aujourd’hui, j’avais très envie de partager ce TED Talk par Guillaume Néry, un apnéiste qui raconte son voyage entre 2 inspirations.

Voyage entre deux inspirations

Une inspiration, la chute libre jusqu’à 123 mètres sous l’eau, la paix, le bien-être, aucune envie de respirer puis un effort colossal pour remonter à la surface et enfin, une nouvelle inspiration.

Guillaume Néry raconte les défis physiques et mentaux que représente une telle descente sans bouteille dans les profondeurs de l’océan.
J’adore comme il explique l’approche à adopter par un apnéiste pour descendre plus profond : ne pas résister mais au contraire accepter, se laisser faire, se relâcher et apprécier.

« On ne peut pas lutter contre la nature, on doit lutter avec. »

Isabelle Autissier

Il parle des limites de la théorie, des limites mentales que l’homme se fixe.
Je n’en dis pas plus, tu vas découvrir son témoignage…

L’appel du large et du profond

Ce qui me parle aussi, c’est la sensation qu’il décrit dans les profondeurs.
Non pas que je sache de quoi il parle mais j’ai toujours préféré être sous l’eau que de faire des longueurs à la piscine et surtout, j’ai vu ce bleu infini en sautant par-dessus bord entre le Portugal et les Açores.

A chaque fois que le vent tombait, j’insistais auprès du capitaine.
Déjà entre Ibiza et Alicante, il m’y avait autorisée. On avait vérifié l’absence de méduses et installé une corde flottante à la poupe, car même avec peu de vent, on avance !
D’ailleurs ça a un côté tapis roulant qui me ravit…

Mais cette fois-ci, quand Nate et moi réapparaissons, le capitaine se tient à la proue. Il se prépare à nous imiter et il plonge… car il veut voir son bateau de la quille au mât !
« Plongez, plongez ! »

Je l’imite et je suis émerveillée.
Je regarde en-dessous et je suis comme hypnotisée. Avec plus de 3000 m de fond, la couleur est incroyable.
Les rayons de soleil convergent et se perdent dans l’immensité qui nous enveloppe.
Un bleu profond. Intense.

Tout un monde que nous connaissons si peu.
Il y a tant de vie là-dedans, invisible la majorité du temps.
Je me sens attirée par le fond.
Est-ce que c’est à cause de Jacques Mayol et du Grand Bleu ?

Je ressens cet appel des profondeurs comme je ressens l’appel du large.
J’ai toujours trouvé que les dauphins quand ils viennent jouer avec l’étrave et nous regardent (oui, ils relèvent la tête) ont l’air de dire « viens, rejoins-nous, toi aussi tu peux le faire ! »

Donc, un jour dans un avenir proche, j’explorerai plus sérieusement l’apnée…

C’est Suzanne, une jeune Hollandaise rencontrée aux Canaries, qui m’a d’abord parlé d’apnée. Elle le faisait avec une grande poésie.
Comme Guillaume Néry, elle trouve que renouer avec le milieu aquatique nous permet de calmer notre mental et de nous reconnecter à nos origines.
C’est de là d’où on vient.
C’est là que notre oxygène se fabrique, bien plus que dans les forêts.

Comme je n’ai pris (presque) aucune photo pendant la traversée de l’Atlantique, je te propose de regarder la courte vidéo de Suzanne qui inclut un saut par-dessus bord un jour sans vent.

Mieux respirer, c’est mieux vivre

Guillaume Néry parle aussi de respiration.
« Arrêter de respirer, c’est arrêter de penser. Se mettre en apnée dans l’eau, c’est calmer son mental. »
Je trouve que son expérience, même extrême, fait écho à bien des domaines de notre vie.

Ça te parle ?

Il y a quelques années, vers la fin de mon burn out, je suis allée consulter un guérisseur.
Ce soir-là, allongée sur mon lit, je respirais à pleins poumons et j’avais l’impression de renaître.
Je n’avais pas remarqué qu’à force de tensions, ma capacité respiratoire s’était réduite.
« Petit thorax » disait même ma kiné, qui m’aidait à relâcher les tensions de la nuque, en me faisant respirer justement… jusqu’entre les omoplates !

Déjà fait l’expérience ?
Envie de renaître ?

Respire bien 🙂
Perrine

_________________

Reçois des niouzes toutes fraîches dans ta boîte aux lettres, en 3 clics !!
Et aussi ma méthode infaillible pour réaliser tous tes rêves grâce à un objet et 7 clés ultra-faciles à mettre en œuvre…



3 réflexions sur “L’appel de l’océan”

  1. Ping : Comment traverser l'Atlantique à la voile quand on n'a jamais mis les pieds sur un voilier ? |

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *