En 2019, je troque la voile pour les pédales

C’est la fin de l’été et ça commence à cailler en Galice. On risque de claquer des dents en remontant jusqu’en Cornouailles.

C’est l’heure de la rentrée… même pour moi 😉

Car après plus de 10 000 milles à la voile ces 18 derniers mois, un nouveau chapitre s’ouvre : je me mets au vélo !

En juillet 2019, je vais parcourir en deux semaines plus de 1200 km entre le Puy en Velay et Valence dans la Drôme avec deux petites incursions en Suisse et en Italie.

Oh la la Perrine, mais quelle mouche a bien pu te piquer ?
Ça fait près de 100 km par jour avec beaucoup de cols et de dénivelé et tu n’es pas vraiment une cycliste !

Tout à fait vrai. Mais je t’ai pas tout dit.
C’est bien à vélo mais pas n’importe quel vélo : un vélo solaire. C’est à dire un vélo à assistance électrique alimenté par des panneaux solaires.
Et c’est vrai, je ne possède pour l’instant ni le vélo ni les connaissances ou l’expérience pour relever le défi.
Mais c’est dans 10 mois.

D’où me vient cette idée saugrenue ?
Là encore je n’ai pas tout dit…
C’est en fait un parcours organisé. Ca s’appelle le Sun Trip Tour et c’est la petite sœur du Sun Trip, une course internationale qui me fait rêver depuis 2013.

Copyright : The Sun Trip

Le Sun Trip

Le Sun Trip a été créé par Florian Bailly, un jeune savoyard qui a solo-pédalé solaire jusqu’au Japon en 2010.
Le principe c’est de couvrir de longues distances sans assistance et en parcours libre.
La création du vélo aussi est libre.

La première édition a eu lieu entre les Alpes et le Kazakhstan en 2013.

La deuxième entre les Alpes et la Turquie en 2015.

Cet été c’est plus de 12000 km sur les nouvelles routes de la soie entre Lyon et Guangzhou (Canton) en Chine !
Le vainqueur est arrivé en 44 jours et 19 heures !!! Certains ont battu des records (300 km en une journée) et plusieurs concurrents dont la doyenne de 70 ans sont encore en route. Il faut arriver à Canton dans les 100 jours qui suivent le départ.

L’aventure…

C’est à travers la préparation d’Anick-Marie Bouchard (Globestoppeuse, experte en voyage alternatif et co-auteure de l’excellente Bible du Grand Voyageur) que j’ai découvert le Sun Trip en 2012-2013.
Elle qui n’était ni sportive ni technicienne, elle s’est démenée pour créer son vélo, elle a suivi une préparation physique très costaud… et seule, elle a atteint Astana la capitale du Kazakhstan, soit 8000 km en 80 jours. Chapeau !

Lorsque j’ai découvert le film au Festival des Globe-trotters de 2014, j’ai été très émue et touchée par l’humanisme, la solidarité et la beauté du projet, de l’organisateur et des participants de tous horizons : valides ou handicapés, cyclistes (ou pas), inventeurs, bricoleurs (ou pas), jeunes et moins jeunes, seuls ou en équipe…
Le film dresse des portraits très attachants sur fond de paysages grandioses, d’aventure humaine et de dépassement de soi.
Je voulais en être !!

Une autre forme de traversée

Quelques mois après notre traversée de l’Atlantique à la voile, Nate et moi avions une conversation avec un ami sur le déficit d’aventures et j’ai suggéré le Sun Trip comme prochain projet.

C’est vrai ça, pourquoi pas nous ? Quelques heures plus tard, nous avions déposé notre candidature.

De passage en France au mois de mai, j’ai rencontré Béatrice et Yannick qui ont participé au Sun Trip 2015 et au Sun Trip Tour 2017. Et aussi Bernard, vainqueur de l’édition 2015 et en pleins préparatifs pour l’édition 2018 avec son fils.

J’ai été reçue avec beaucoup de bienveillance et de générosité. J’ai hâte d’entrer dans la famille…

Sélectionnés !

Nous venons de recevoir le message de confirmation, les dates, le parcours et les règlements.
Le Sun Trip Tour n’est pas une course mais plutôt un événement préparatoire au Sun Trip. C’est beaucoup plus court et moins exotique mais ce sera une parfaite mise en jambes.

Sun Trip Tour 2019

Être sélectionnés, c’est déjà une petite victoire mais le plus gros reste à faire. Nous partons de zéro !
Il nous faut étudier les différentes options (vélo standard, tandem, tricycle, vélo couché), comprendre les avantages et inconvénients des différentes technologies, définir nos besoins, rechercher sponsors, partenaires et fournisseurs… et pédaler !

À suivre donc…

Très bonne rentrée et beaucoup de joie et de succès dans tes nouvelles aventures.

Pour suivre nos aventures solaires, saisis ton courriel et ton plus beau prénom juste en-dessous.



 

Liens pour en savoir plus sur le Sun Trip et le Sun Trip Tour :

  • Site du Sun Trip pour suivre les derniers concurrents… il reste un mois.
  • Les 3 films officiels réalisés par Florian Bailly sont aussi disponibles sur le site en cliquant ici.

2 réflexions sur “En 2019, je troque la voile pour les pédales”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *