Conjurer la Torschlusspanik

Torschlusspanik?

Tor-quoi ? Mais c’est quoi ce charabia ?

C’est de l’allemand.
Et tu vas voir, c’est facile à comprendre…

Petite initiation pour débutants :

  • Zahn : dent | Arzt : médecin => Zahnarzt : dentiste
  • Kranken : malades | Schwester : sœur => Krankenschwester : infirmière
  • Krankengymnast… tu devines ? C’est le kinésithérapeute.
    Sympa, non ? C’est sûr que ça peut être du sport d’être kiné !

Autant te dire, que les racines latines et grecques qui nous jouent des tours en français, tu oublies en allemand.
La majorité des mots sont formés à partir de mots contemporains (ne comptant pas pour rien 😂).

D’ailleurs, tu sais orthographier oto-rhino-laryngologiste ? Je me confesse, je viens de faire appel à un cyber-dico.
Les Allemands utilisent Hals-Nasen-Ohren-Arzt (médecin Gorge-Nez-Oreilles) que tu peux aussi abréger HNO-Arzt, ce qui revient à notre ORL… mais au moins, on comprend tout de suite !

Imagine ma frustration face à un dictionnaire allemand qui ne peut pas recenser tous les mots.

Résultat, on fait travailler ses méninges, on cherche par soi-même et on finit par attraper le virus !
Voilà pourquoi je te dis que l’allemand offre des possibilités infinies et libère notre créativité.

Rien que ça !!

Mais revenons à nos moutons…

Tor | Schluss | Panik !

Torchlusspanik se traduit littéralement par panique face à la fermeture de la porte.

L’origine de l’expression remonte au Moyen-Âge, quand à la nuit tombée, on refermait les lourdes portes de la cité. Malheur à quiconque rentrait après la fermeture car il-elle s’exposait aux mauvaises rencontres (brigands, bêtes sauvages) et au froid.

Aujourd’hui, l’expression a pris une dimension plus métaphorique.
Elle est utilisée pour décrire ces femmes angoissées de ne pas trouver d’homme et risquer de ne pas avoir d’enfants.

Comme on peut s’approprier n’importe quel mot en allemand, je prône une meilleure interprétation, plus générale… un peu d’égalité des sexes que Diable !

La Torschlusspanik devient la peur de voir ses opportunités se réduire à mesure que l’on avance dans la vie.

Ça ne touche donc pas que les femmes mais toute personne qui avance tout droit dans sa vie (carrière, maison, famille) sans considérer les portes latérales, pourtant ouvertes.
Alors un jour on se demande ce qu’il y a derrière ces portes qui paraissent closes et la tentation de les pousser grandit…

On souffre tou-te-s de Torschlusspanik

Torschlusspanik, crise de milieu de vie, FOMO (fear of missing out) et maintenant crise du quart de vie, tout ça est à mettre dans le même sac.
On évite de trop se poser de questions, on suit la voie toute tracée, connue, confortable mais un jour on est rattrapé-e par notre petite voix…

Au cours de mes voyages, beaucoup de personnes m’ont dit : ah, si j’avais 20/30/40 ans de moins, je ferais ce que tu fais !
La vérité, c’est que ces personnes ont eu à mon âge l’envie de prendre la route mais ont fait le choix de construire une famille ou leur confort à la place. Tout choix a des conséquences. Tout a un coût.

Donc à toi de voir, tout en gardant à l’esprit qu’il y a des saisons dans la vie et qu’après l’heure, ça devient plus difficile de se lancer. Mais pas impossible !

Tu ne passeras pas du rêve à la réalité en espérant une modification des conditions extérieures. C’est à toi de prendre le pouvoir.

Pose-toi les bonnes questions et n’enfouis pas tes rêves trop profond.

Tout l’univers conspire à ce que tu vives ta légende personnelle.

Le point de départ est d’accepter l’inconfort de l’inconnu et développer ton intuition et ta confiance.

Car comme l’explique Paolo Coelho dans L’Alchimiste, les signes sont là pour te guider. Par contre, au fur et à  mesure que tu les ignores, ils finissent par disparaître.

Je laisse le mot de la fin à un philosophe allemand :

« La vie est trop courte pour la passer à regretter tout ce qu´on n´a pas eu l´audace de tenter »

Friedrich Wilhelm Nietzsche

Alors osons !!

 

Tu en veux encore ?

  • L’excellente émission Karambolage s’est intéressée à la Torschlusspanik (et à la Torschusspanik) dans cette vidéo
  • Osez traverser les frontières, un TEDx Talk par Anjuli Pandit qui est très déterminée, fraîche, enthousiaste et a raison de nous secouer !
  • Osez un autre TEDx Talk par l’explorateur Stéphane Levin qui aimait l’aventure et a inventé sa vie…

2 réflexions sur “Conjurer la Torschlusspanik”

  1. PEGORARO Christine

    Hi there !
    I took my first German lesson today, thanks to you !! I’ll be following you now on…
    Bon vent ! ( no idea how to say that in English… )
    Love,
    Chris x x

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *