Sun Trip Tour, J-2 : de Saint Etienne au Puy en Velay

Passée la galère du centre ville de Saint Etienne, nous avons rallié le Puy en Velay avec une grande facilité.

Bilan chiffré :

  • kilomètres parcourus : 101
  • ensoleillement : 100%
  • charge solaire : 930 Wh
  • consommation : 870 Wh
  • insectes percutés : beaucoup
  • insectes avalés : zéro
  • piqûres d’insectes : 1 pour Nate
  • ours apercus : zéro

L’enfer de la ville

Nous avons rendu le fourgon avant 9h à proximité de la gare, dans le centre ville de Saint Etienne.

Le temps d’installer les vélos, de charger nos affaires façon Tetris, de se débarrasser des cartons et de discuter avec des passants intéressés, il était déjà 10h.

Mais on devait encore passer par la case poste pour renvoyer du matériel défectueux à 2 fournisseurs. 2 fournisseurs = 2 pays = 2 bureaux de poste ! 11h45…

On en a profité pour interroger le loueur de vélos de la gare sur l’existence de pistes ou d’une voie verte pour quitter la ville. Il n’y en a qu’en périphérie. On nous a indiqué le chemin.

Une catastrophe : des rues barrées. Obligation d’emprunter des trottoirs entre des palissades en métal, du gravier…. impossible de faire demi tour.

C’est compliqué pour nous de manœuvrer, on évite au maximum de poser le pied par terre mais les automobilistes ne cessent de freiner, accélérer, reculer même !

Dans une montée, j’ai pris soin de ralentir sans trop freiner pour rester en mouvement, un petit utilitaire devant Nate s’arrête alors je me mets au niveau que Nate, pied à terre… mais là, sans clignotant, je vois les feux de recul s’allumer. Pas possible de bouger, je hurle, j’agite les bras côté rétroviseur droit. Le conducteur finit par arrêter mais touche quand même mon pneu avant.

Quel cauchemar !

Et puis, enfin, après moultes errements, on trouve une avenue qui nous amène à l’extérieur de la cohue… et en plus ça descend 🙂

Pur plaisir

Voilà que la ville encombrée, en travaux et bruyante faisait maintenant place à de belles départementales bordées de lacs et de forêts. On longe la Loire, on aperçoit des îlots, des châteaux, des viaducs centenaires mais surtout, on sent la nature, la fraîcheur et l’odeur des arbres…

Il faisait tellement beau que nos batteries étaient quasiment toujours pleines.

Arrivée à Le Chambon de Vorey

Dans ces conditions, les côtes se montent sans grand effort. On a presque l’impression de tricher (bon, on sait bien qu’on triche mais là encore plus parce qu’on s’abstient même de pédaler parfois !!)

Quel régal !

Dernier petit bizutage à l’arrivée au point de rendez-vous à la ville haute, on emprunte les rues pavées… 800 watts nécessaires pour ne pas perdre l’équilibre.

Et à l’arrivée, de nouveaux amis héliocyclistes 🙂

Arrivée à la ville haute du Puy en Velay après un jeu de piste dans les ruelles étroites, pavées et à pic !!

Belle journée !
Perrine

_________________

Et pour recevoir les niouzes toutes fraîches dans ta boîte aux lettres électronique, c’est par là :



1 réflexion sur “Sun Trip Tour, J-2 : de Saint Etienne au Puy en Velay”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *